Carnet d'études

Atelier de recherche temporelle

En attendant la mer

En attendant la mer est une proposition de médiation culturelle des paysages littoraux sous l’effet du changement climatique. Elle désire interroger et sensibiliser un large public sur la notion de « grand littoral » avec cinq parcours en Vendée et en Charente-Maritime.

En attendant la mer

Pourquoi avoir choisi d’intervenir à cheval sur la Vendée et la Charente-Maritime ?

Le 10 février 2010, l’événement Xynthia a durement frappé la façade atlantique et plus particulièrement les départements de la Vendée et de la Charente-Maritime. Après un demi-siècle de rémission climatique, cette tempête doit être considérée comme un signal faible de ce que pourrait être ce littoral dans l’avenir, tel qu’il pourrait être soumis à une transgression marine si les défenses côtières se révélaient insuffisantes. Xynthia n’est pas à proprement parler un effet du changement climatique - il y a eu par le passé des tempêtes bien plus féroces - mais ses conséquences nous ont données à voir le drame que pourrait occasionner l’élévation du niveau de la mer si rien n’était fait pour réduire la vulnérabilité de l’urbanisation littorale.


Les zones touchées directement, appelées zones de solidarité, ont fait l’objet localement d’intenses débats et confrontation entre la population et les pouvoirs publics. Le changement des mentalités y est visible : la désurbanisation a laissé place à un changement d’aménités où le littoral n’est plus habité mais renaturation au bénéfice du plus grand nombre. À plus grande échelle, il s’agit maintenant d’adapter ce littoral très spécifique aux conséquences prévisibles des effets du changement climatique.


Nous pensons que le débat doit désormais prendre en compte un territoire plus vaste que la bande littorale pour engager des réflexions de recomposition spatiales plus pertinentes. Avant les projets, il faut commencer par une sensibilisation sur les conséquences littorales du changement climatique et le périmètre à prendre en compte.

En attendant la mer

La révélation des anciens rivages

En reprenant la portion de façade la plus touchée par Xynthia, allant de la Faute-sur-Mer au nord à Rochefort au sud, nous remarquons les traces d’anciens rivages parfois loin dans les terres, preuve de la mobilité du trait de côte. Il s’agit souvent d’îles où de rivages érodés mais aussi de falaises abruptes. Il n’en fallait pas plus pour y localiser notre proposition : révéler les anciens rivages par une médiation culturelle pour faire naître un débat sur l’épaisseur du littoral à prendre en compte dans la réflexion sur une recomposition territoriale.

En attendant la mer

Les paysages culturels

Les paysages littoraux et de l’arrière-pays sont fortement anthropisés et les représentations que nous nous faisons d’eux sont d’ordre culturel. En prévision du déplacement important du trait de côte sous l’effet conjugué de l’érosion et de la montée du niveau de la mer - et plus généralement de la transformation des paysages sous les effets combinés du changement climatiques - il nous semble pertinent d’adopter une approche culturelle qui rapproche des considérations scientifiques de préoccupations sociales.

En attendant la mer

Une médiation culturelle pour nourrir le débat

La proposition En attendant la mer est simple : engager le débat sur la transformation des paysages culturels en prenant comme point d’appui cinq parcours à proximité des anciens rivages. Pour ce faire, nous comptons réaliser quatre actions qui se complètent. Une phase dite exploratoire (1) en réalisant ces cinq parcours avec des artistes et scientifiques (un couple artiste scientifique par parcours). L’artiste invité aura la possibilité de ponctuer le parcours qu’il a fait de deux à trois interventions plastiques (2) pour incarner sa propre sensibilité face aux enjeux relevés lors de la phase précédente. Un guide de voyage livre d’artistes (3) à destination du grand public sera réalisé en décrivant les parcours et les œuvres réalisées pour l’occasion, mais surtout en retranscrivant le dialogue initial du couple scientifique artiste. Nous assurerons une double médiation (4), tout d’abord en présentant régulièrement le travail en progression et ensuite en réalisant les parcours avec un public scolaire.

En attendant la mer

Le livret de "En attendant la mer"

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :