Carnet d'études

Atelier de recherche temporelle

Ephémère

 


























Par delà le simple couple support/apport entre le lourd et le fugace, la coexistence semble absolument nécessaire puisqu'elle définit un système de rapport extrêmement subtil. Au delà du simple hébergement, les temporalités vastes s'installent dans la durée par opposition à ce qui ne dure pas. Sur la table de Morandi la présence des récipients dialogue avec le mur et leur support. La rencontre de l'éphémère et de la pérennité exalte la sensation de la durée et lie ces oppositions, nous entraîne sur la voie de la complexité.

 

La durée éphémère nous remémore le fondement du temps vécu. Dans l'instant, coexistent le monde et les possibilités de l'être. Cela correspond à un temps transcendant, à une conscience verticale. Loin de l'instantanéité, le territoire de la durée s'étend autant dans l'éphémère que dans le long terme. Ce qui le rend remarquable est avant tout sa facilité d'appréhension ; en un instant les phénomènes semblent limités, à peine repérés qu'ils disparaissent déjà. Mais leur solidarité secrète avec l'amplitude résonne en nous comme la marque consciente du foisonnement du temps.

 

Crédit photographique Stéphanie BARBON

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :